25/10/2010

On y pense déjà

jouets.jpg
On y pense déjà.  A quoi ?  Au grand Saint-Nicolas.
C'est ce que j'entends autour de moi.  Qu'est-ce que je vais lui offrir ?
Offrir des cadeaux, toujours de plus en plus beaux, toujours de plus en plus gros,  juste pour faire plaisir à l'enfant qui, noyé sous la masse de jouets, ne sait plus vers quoi se tourner et devient blasé dès son plus jeune âge.  Les parents ont-ils peur que leurs enfants les aiment moins s'ils ne vont pas au devant du moindre désir ?
Voici venu le temps de l'enfant-roi qui croit que tout est possible, que tout est à sa portée, qu'il n'a qu'à demander.
Est-il si difficile de mettre des limites, voire de dire non ?
Il faut bien dire que la société de consommation dans laquelle nous vivons n'aide pas beaucoup les parents à imposer des limites à leur progéniture.  Mais aime-t-on plus ses enfants en les gâtant à outrance ? 
"Il ne joue avec rien"
Bien souvent l'enfant se retrouve seul devant une montagne de jouets et ne s'amuse même plus, parce que le choix est trop large, parce que jouer seul n'est pas amusant.  Je serai tentée de dire qu'il n'y a plus d'enfants, au sens propre du terme.  Encore petit et il maitrise déjà Wi, PS, PC et DS.  Bien sûr, il est plus facile pour les parents d'asseoir son enfant face à un écran devant lequel il reste passif que de développer son imagination à des jeux manuels,  de la peinture,  des bricolages.
J'ai le souvenir d'enfants assis à table devant une pile de vieilles revues et de bouts de tissus, qui avec ciseaux, papier et colle, s'amusent, font travailler leur imagination et créent de leurs mains des chefs-d'oeuvres.
J'ai le souvenir d'enfants, les mains dans la pâte à sel ou dans le plâtre, en train de confectionner des bricolages pour Noël.
C'est enfants là étaient heureux, même sans gadgets ils étaient heureux :)

06:38 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

un monde de consommation avant tout...fini le temps de l'imagination et de la création.
Une chance qu'il existe encore des instits et des mamans qui aiment le bricolage
:))

ils sont là de plus en plus tôt avec st nicolas et autres fêtes. il n'y a plus de magie
gros bisous

Écrit par : jojo | 25/10/2010

Répondre à ce commentaire

Voici un post qui dit bien les choses comme elles doivent être dites.
En effet, les enfants ne s'amusent plus, ils " jouent" 5 minutes avec le nouveau jouet et puis le laisse dormir pour prendre un autre et recommencer.
Ou est-il le temps de l'attente de la st Nicolas pour avoir LE jouet de l'année (livre Tintin, boïte de Méccano, etc ... ) qui nous comblait pendant très longtemps.
Mais ce temps n'est plus faut-il le regretter?

Écrit par : Eifel | 25/10/2010

Répondre à ce commentaire

Venez voir j'ai une vraie photo de l'empereur des Flamands ;;;;!

Écrit par : La Parole | 26/10/2010

Répondre à ce commentaire

Oh oui qu'est qu'on etait heureuse dis...
Que de bons souvenirs tout ca...
Les bricolages, la pate a sel, les jeux de societes (Le Momopoly), les promenades dans les bois pour aller chercher les marrons et les mures :D, et j'en passe...
Encore merci maman pour tous ces bons moments...

Au fait en parlant de Saint Nicolas, j'aurai quoi cette annee? :D

Écrit par : Mamée | 29/10/2010

Répondre à ce commentaire

Ce billet est très juste. Cependant, l'intérêt pour les jeux vidéo peut ne pas être exclusif des autres activités. Tout dépend, comme vous le faites d'ailleurs remarquer, de l'attitude des parents. S'ils jouent avec leurs enfants, et leur font aimer les bricolages et autres gribouillages, la console ne sera qu'une activité parmi d'autres.

Écrit par : vie | 09/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.