16/11/2010

Il est l'heure

pense.jpg
Aux prochains congés ?
Ah,  je ne badine plus avec le boulot maintenant, plus de congé avant le 24 décembre :)
Cela va faire long, mais bon j'aime assez cette période de fin d'année au bureau.  Il y règne une ambiance un peu festive, réception de cadeaux, distribution de cartes de voeux, montage du sapin... Quoi que cette année, je me demande bien où on va pouvoir le mettre, le hall d'entrée est occupé par la réception et le salon d'accueil et le hall des ascenseurs a le plafond trop bas ! 
Sur ce, je vous souhaite une très bonne semaine pleine de petits plaisirs quotidiens.

06:00 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

14/11/2010

Dimanche, le jour du bain

bain15.jpg

06:00 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/11/2010

Rions un peu

dormir.jpg
Un homme se promène dans le parc de Hofstade (Vlaams Brabant).  Soudain, il voit un grand chien enragé attaquant une petite fille.  Les témoins apeurés ne s'approchent pas.  Alors, l'homme saute sur le chien et malgré les morsures, il finit par le tuer.
Un policier qui a vu la scène, arrive en courant et lui dit
"Vous êtes un héros !  Demain, on lira dans le Standaard : un flamand courageux sauve la vie d'une petite fille"
L'homme répond "Mais je ne suis pas  flamand"
Le policier "Et bien, ce n'est pas grave, on lira un Bruxellois autochtone intervient pour aider une petite fille en difficulté"
"Mais je ne suis pas Bruxellois, je suis wallon et je viens de Charleroi"
Le lendemain, à la une du Standaard
Un voyou de Charleroi massacre un Bouvier des Flandres de race pure, d'une manière barbare, sous les yeux d'une fillette flamande de 7 ans !

06:22 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

10/11/2010

T'es où ?

baillement_chat.jpg
"Maman, je rentrerai plus tard aujourd'hui, je dois aller chez une copine pour finaliser le devoir de français"
Ah bon, tard ça veut dire quoi, il fait vite noir le soir et elle habite où cette copine ?
"M'enfin maman, je serai là vers 18 h et elle habite près de l'école"
Je peux aller te chercher si tu veux ? Ou tu m'envoies un sms pour me dire que tout est OK.
... :(
Pourquoi ne puis-je m'empêcher d'angoisser dès que ma fille est hors de la maison ?
Un quart d'heure de retard, je téléphone "Où es-tu ?" et je pense déjà au pire. En fait je n'ai jamais l'esprit tranquille, angoissée chronique que je suis.
Je ne peux pas dire que je les étouffe, disons que je les couve un peu trop.  C'est sans doute dû au fait que j'assume seule la responsabilité.
"Maman, t'es grave!".
On en rit bien souvent ensemble et c'est ça l'essentiel en fait, elles me connaissent et savent très bien que je ne suis pas une entrave à leur liberté d'agir.

06:38 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/11/2010

Cool, c'est lundi

lundi.gif
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Après une semaine de congé, il est temps de reprendre le chemin du boulot.  Je ne suis pas mécontente en fait de retrouver mes collègues, surtout que la semaine sera courte, trois jours de travail et puis congé jusqu'à lundi :)

Elle est pas belle la vie ?

05:37 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/11/2010

Dimanche, le jour du bain

bain03.jpg

08:50 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/11/2010

C'est pour quand le bonheur ?

femme1.jpg
Aventure d'un soir, relation du désespoir ?  Consommation pure et simple, envie de se sentir aimer ou recherche de sensations et d'émotions ? 
On sait ce qu'on a, mais on ne sait pas ce qu'on aura.  Mais quand on n'a rien du tout, qu'est-ce qu'on fait ?
C'est une question qui me revient de temps en temps, ai-je vraiment envie de changer quelque chose à mon quotidien ?  Cela implique une motivation, de l'énergie que j'ai loin d'avoir aujourd'hui et que je doute retrouver un jour.  La plus petite démarche me semble être autant d'obstacles à franchir.  Je balance toujours entre "j'ai envie" puis la seconde d'après "je n'ai plus envie".  C'est ainsi que je navigue depuis quelques années, un enthousiasme débordant qui fond comme neige au soleil.  Mais si je me pose la question à savoir si je suis heureuse, je répondrais oui sans aucune hésitation.  Il n'est pas important de vouloir être heureuse pour toujours, il suffit de l'être aujourd'hui.  Et ce matin, malgré la pluie et la grisaille, il y a des petits riens qui font que je me sens bien. 

09:09 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

03/11/2010

La famille

Fleur_de_Pantin_2005.jpg
J'ai oublié la date, le moment exact où elle a commencé à faire partie intégrante du cercle familial.  Comment expliquer ce phénomène qui fait qu'une personne qui, hier, vous est totalement étrangère entre dans votre famille, y fasse sa place et en devienne membre à part entière.  Il est vrai que si on ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas non plus ceux qui y entrent.  On ne calcule pas, cela se fait dans la spontanéité, dans l'élan qui vous pousse l'un vers l'autre.  C'est une sorte d'alchimie, de feeling qui fait que c'est elle et pas une autre.  Je ne puis que me réjouir d'avoir un jour croisé son chemin.  Chose rare et précieuse s'il en est, essentielle et indispensable.  L'émotionel étant, comme je l'ai dit bien souvent, la priorité, l'essence même de l'existence.

07:46 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/11/2010

Rituel

dodo.jpg
Elle dit que le matin c'est bien
Elle dit qu'à deux c'est encore mieux
Viens, trouve le chemin
Qui me fera monter aux cieux

17:26 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

31/10/2010

Dimanche, le jour du bain

bain9.jpg

06:00 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/10/2010

Cool :)

congé.jpg
Me voilà en congé pour une semaine.
Une semaine à ne rien faire, ou pas grand chose
A moi la grasse matinée, la sieste et la télé :)

05:50 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/10/2010

Au fil du temps

fils.jpg
Ma vie est cousue de fils
Qu'ils soient noirs ou blancs
Ni bons ni mauvais
Simplement des moments
Egrenés au fil du temps
On ne peut tirer un trait
Sur ce qui a été fait
N'en retenir que le meilleur
Pour construire son ailleurs
Maintenant j'y mets de la couleur
Image de bonheur
Ne rien attendre de demain
Seulement tendre la main
Pour saisir ce qui vient
Apprécier chaque instant
C'est ma vie maintenant

06:26 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/10/2010

On y pense déjà

jouets.jpg
On y pense déjà.  A quoi ?  Au grand Saint-Nicolas.
C'est ce que j'entends autour de moi.  Qu'est-ce que je vais lui offrir ?
Offrir des cadeaux, toujours de plus en plus beaux, toujours de plus en plus gros,  juste pour faire plaisir à l'enfant qui, noyé sous la masse de jouets, ne sait plus vers quoi se tourner et devient blasé dès son plus jeune âge.  Les parents ont-ils peur que leurs enfants les aiment moins s'ils ne vont pas au devant du moindre désir ?
Voici venu le temps de l'enfant-roi qui croit que tout est possible, que tout est à sa portée, qu'il n'a qu'à demander.
Est-il si difficile de mettre des limites, voire de dire non ?
Il faut bien dire que la société de consommation dans laquelle nous vivons n'aide pas beaucoup les parents à imposer des limites à leur progéniture.  Mais aime-t-on plus ses enfants en les gâtant à outrance ? 
"Il ne joue avec rien"
Bien souvent l'enfant se retrouve seul devant une montagne de jouets et ne s'amuse même plus, parce que le choix est trop large, parce que jouer seul n'est pas amusant.  Je serai tentée de dire qu'il n'y a plus d'enfants, au sens propre du terme.  Encore petit et il maitrise déjà Wi, PS, PC et DS.  Bien sûr, il est plus facile pour les parents d'asseoir son enfant face à un écran devant lequel il reste passif que de développer son imagination à des jeux manuels,  de la peinture,  des bricolages.
J'ai le souvenir d'enfants assis à table devant une pile de vieilles revues et de bouts de tissus, qui avec ciseaux, papier et colle, s'amusent, font travailler leur imagination et créent de leurs mains des chefs-d'oeuvres.
J'ai le souvenir d'enfants, les mains dans la pâte à sel ou dans le plâtre, en train de confectionner des bricolages pour Noël.
C'est enfants là étaient heureux, même sans gadgets ils étaient heureux :)

06:38 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

24/10/2010

Dimanche, le jour du bain

bain8.jpg

06:32 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/10/2010

Alors, on dort :)

lit.jpg
Ici, il n'est pas question de place dans le lit mais du fond sonore qui peut réduire vos nuits à néant.  Gargouillis, vrombissements, borborygmes, feront de votre endormissement un véritable tour de force.  La solution sine qua non serait bien entendu de vous endormir le premier, plus facile à dire qu'à faire à moins que vous n'ayez recours à un puissant narcotique.  Quant aux bouchons, boules quiès ou autres, ils  ne vous seront d'aucune utilité vu la proximité de la source de nuisance.
Alors que faire, me direz-vous ? 
Là, tout est une question de choix personnel.
Pour votre info, sachez que, à peu près, 33 % de la population ronfle. 
Cela fait beaucoup de tapage en effet.

21:30 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

20/10/2010

Une petite faim ?

potiron.jpg
C'est de saison.
A consommer sans modération :)

10:54 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/10/2010

Suggestion de lecture

hirondelles.jpg
Dans le Kaboul de l’an 2000, alors que les talibans font régner sur l’Afghanistan un régime atroce, l’acte d’amour désespéré d’une de ces femmes qu’on appelle les « hirondelles de Kaboul ».

Un geste insensé va faire basculer le destin de tous les protagonistes dans la tragédie… jusqu’au sacrifice ultime – et vain – de Mussarat, cette femme qui donnera sa vie pour permettre à l’homme qu’elle aime de retrouver sa capacité d’aimer.

15:22 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/10/2010

On se lève du bon pied

papillon.jpg
Il nous faut retrouver le train train quotidien.  En parlant de train, j'ai une petite pensée pour les navetteurs privés de leur moyen de locomotion habituel, une belle pagaille en perspective sur les routes.
Plus que neuf semaines, c'est ce qu'elle m'a dit hier.  Le temps passe tellement vite dans certaines circonstances et il s'égrène si lentement dans d'autres.  Mais l'attente aiguise aussi le plaisir de retrouver ses proches.
Ce n'est pas tout, il faut que je me bouge un peu, boulot oblige :)
Je vous la souhaite bien bonne et remplie de petits plaisirs.

05:48 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/10/2010

Dimanche, le jour du bain

bain01.jpg

06:00 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/10/2010

Les origines

barque.jpg
Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens.
Il faut tirer des enseignements du passé pour construire son futur.  Toute expérience est bonne si on en tire quelque chose de positif.
Je regarde d'où je viens, des montées et des descentes, des chemins doux sous les pieds, des routes sinueuses et sombres.  Je ne sais pas où je vais.  Là où mes pas me conduiront dans la joie et sans précipitation.  Là où j'irai, je l'aurai choisi.

07:45 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

13/10/2010

De Bart à Elio

bart.jpg

08:53 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/10/2010

Dur, dur la vie

pauvrete_gros.jpg
Avez-vous déjà remarqué que ce sont les personnes qui ne sont pas vraiment dans le besoin qui se plaignent le plus.  J'ai quelques exemples autour de moi de situations plus que confortables et pourtant... Dur, dur, la vie.  Quid de la famille monoparentale avec un seul revenu, des échéances mensuelles, des (mauvaises) surprises qui font vaciller le frèle équilibre budgétaire ?
Pour bon nombre, il n'est plus question de vivre mais de survivre.  On en revient à l'essentiel.  Au diable les futilités et les petits plaisirs.  Bonjour les restrictions et les bons de réduction.  La vie n'est plus un long fleuve tranquille, elle est devenue une machine infernale. 
"Marche ou crève"

07:52 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

11/10/2010

Arc-en-ciel

couleurs.jpg
Ne pas se faire de bien, c'est une manière de se faire du mal.
Je choisis les couleurs
Qui riment avec bonheur
Du rouge, amour, toujours
Du bleu, le ciel, les yeux
Du rose, une touche, sur la bouche
Du vert, je cherche, j'espère
Du blanc, dessous, caché
Du noir, collant, exhibé
Du jaune, là désolée, je n'ose
Couleurs de vie
Couleurs choisies
Adieu le gris de la monotonie

11:25 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/10/2010

Joyeux anniversaire

42.JPG

Aujourd’hui est un jour exceptionnel

Pour toi jeune demoiselle

Ma petite chérie tu as dix-huit ans

Te voilà majeure maintenant

Le temps a passé bien vite

Mais tu resteras toujours la petite

Celle qui me fait rire aux éclats

Et me berce avec ses bla-bla

Souriante, aimante, imprévisible

Avec toi la vie est irrésistible

Des projets, des rêves à foison

Tu as beaucoup d’imagination

Tu réussiras ta vie

Tu iras au bout de tes envies

Je te souhaite le meilleur

Tout ce qui vient du cœur

Un feu d’artifice de couleurs

Pour faire ton bonheur

06:00 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

09/10/2010

Enrubannée

ruban.jpg

Que de plaisir en perspective
Les rubans de soies dénoués
Soyez passive et moi active
Vers le plaisir vous emmener

09:54 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/10/2010

Il était une fois

bougie.jpg
Il est des dates dont on se souvient avec joie
Avec plaisir
Avec nostalgie
Il est des dates qui marquent toute une vie
Il est des anniversaires remplis de chaleur
De Rires
De bonheur
Il est des anniversaires emprunts de douleurs.
Nous en avons tous au fond du coeur
De ces moments privilégiés
Où une minute comme une heure
Nous remplissait de bonheur
Surtout ne jamais oublier
Ce qui a fait vibrer
Comme une couverture de passé
S'y blottir, s'y réchauffer

06:30 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

05/10/2010

Au bord de l'eau

irlandemer1.jpg
Dimanche, petite excursion au bord de la mer à Kinsale

irlandemer.jpg
Il faisait beau, mais pas suffisamment pour la baignade

irlandemer2.jpg

18:55 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Les coeurs solitaires

03.jpg
J’ai choisi de vivre seule. 

Il y a quelques années, je déclarais qu’en fait de solitude, j’avais choisi la moindre, celle qui fait le moins mal.  A l’époque, je vivais un élan passionné, des moments volés, des heures à attendre, la solitude et la déprime en prime.

Aujourd’hui, il n’y a personne dans ma vie et personne mon cœur.

Disons que j’ai atteint le stade où je n’attends plus rien.  Je ne suis plus en quête d’amour.

Mais de quoi ai-je envie et qu’ai-je à offrir ?

Le partage de moments de complicité, de moments de tendresse et de plaisir. 

L’amour est passé au second plan, il n’est plus ma priorité.
S'il se présente un jour, je lui ouvrirai ma porte, mais ce n'est pas une fin en soi.

Peut-on vivre sans amour ?

OUI

09:40 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/10/2010

Joyeux anniversaire

pub.jpg
C'est loin de ceux qui te sont chers
Que tu fêteras ton anniversaire
N'empêche que tu seras
En pensée près de moi
Combien vite a passé le temps
Aujourd'hui, tu as vingt-deux ans
Je me souviens, c'était hier
Ma petite fille, ma lumière
Tu es devenue une belle jeune femme
Mais de l'enfant, tu gardes l'âme
Des rêves, des projets plein les yeux
Pour toi, je veux ce qu'il y a de mieux
Une vie remplie de douceur
Pour que tu gardes ta bonne humeur
La réussite, le succès à portée de ta main
Ainsi sera ton demain
Mais n'oublie jamais l'essentiel
L'amour, l'émotionnel
Ma chérie, ma petite, mon coeur
Tu me combles de bonheur
Joyeux anniversaire
Que tu réalises tes voeux les plus chers

06:03 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/09/2010

C'est mon choix

choco.jpg

La vie est une aventure, une épopée, où chaque instant nous apporte une nouvelle expérience qui fera de nous des gens plus solides, plus forts, plus satisfaits.  Nous devons être conscients qu'à chaque moment, nous choisissons.   Même si la plupart du temps, nous avons l'impression du contraire, nous choisissons toujours notre prochaine enjambée, notre future relation, notre prochain emploi, notre futur projet.

Ce qui bloque le succès de la majorité des gens, c'est qu'ils croient subir leur vie.  Combien de fois, entendons-nous : "Je n'ai pas le choix".
Nous avons toujours le choix.

20:35 Écrit par manu-reva | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |